Close cookie details

This site uses cookies. Learn more about cookies.

OverDrive would like to use cookies to store information on your computer to improve your user experience at our Website. One of the cookies we use is critical for certain aspects of the site to operate and has already been set. You may delete and block all cookies from this site, but this could affect certain features or services of the site. To find out more about the cookies we use and how to delete them, click here to see our Privacy Policy.

If you do not wish to continue, please click here to exit this site.

Hide notification

  Main Nav

La Politique coloniale

Cover of La Politique coloniale

La Politique coloniale

Clemenceau contre Ferry
Borrow Borrow
Discours entre Clemenceau et Ferry au sujet de la décolonisation française
Avec un bel éclat, les deux discours qu'on va lire donnent à connaître, ramassé, le débat où s'affrontèrent, en un moment décisif, le camp des partisans de la colonisation et celui de ses adversaires : par les grandes voix de deux orateurs essentiels.
La résonance de l'une sur l'autre démonstration était destinée, nous le savons maintenant, à évoluer en profondeur dans la suite des temps. Un demi-siècle plus tard, vers l'époque de l'exposition coloniale de 1931, apogée d'un grand dessein, Jules Ferry aurait rallié à ses thèses la majorité des Français, les générations qui avaient assimilé, sur les bancs de l'école, en face des cartes suspendues à côté du tableau noir et portant la couleur rose de nos emprises planétaires, la fierté que leur pays pouvait en tirer. Mais cent ans après, une fois qu'aurait soufflé le grand vent de la décolonisation, Clemenceau apparaîtrait, au contraire, comme celui dont la lucidité avait porté la conscience prémonitoire de l'illégitimité d'une domination de notre peuple sur d'autres qui n'en pouvaient.
Les comptes-rendus des débats du Parlement recèlent des trésors, lorsque les tribuns les plus éloquents et les plus inspirés y confrontent leurs visions de la société et leur conception de la place de la France dans le monde. Le duel oratoire de Jules Ferry et de Georges Clemenceau sur la question coloniale, en juillet 1885, à la Chambre des députés, donne à connaître avec éclat l'opposition de deux tempéraments, de deux doctrines, de deux morales.
En se protégeant contre l'anachronisme, on découvrira dans leurs discours, reproduits ici pour la première fois en intégralité, quels échos leurs propos peuvent trouver, aujourd'hui encore, au cœur de nos interrogations contemporaines.
Un livre pour mieux comprendre l'empire colonial français
EXTRAIT
M. le président : – L'ordre du jour appelle la suite de la de la discussion du projet de loi portant ouverture au ministre de la Marine et des Colonies, au titre de l'exercice de 1885, d'un crédit extraordinaire de 12190000 francs pour les dépenses occasionnées par les événements de Madagascar. La parole est à M. Jules Ferry.
M. Jules Ferry: – Messieurs, bien que j'aie eu souvent l'occasion, pendant les deux années durant lesquelles vous m'avez maintenu votre confiance, de m'expliquer sur les origines, sur la portée, sur le caractère de la politique coloniale, et particulièrement, à propos de cette affaire de Madagascar, sur les limites que la sagesse et la prudence politiques doivent imposer à notre expansion coloniale, j'ai pensé, et la majorité de la Chambre, par un vote émis hier, et pour lequel je lui exprime ma profonde gratitude, a pensé aussi...
M. Achard: – Il n'y a pas eu d'opposition !
M. le président : – Messieurs, veuillez faire silence.
M. Jules Ferry: – S'il n'y a pas eu d'opposition, ma gratitude n'en est que plus grande...
Discours entre Clemenceau et Ferry au sujet de la décolonisation française
Avec un bel éclat, les deux discours qu'on va lire donnent à connaître, ramassé, le débat où s'affrontèrent, en un moment décisif, le camp des partisans de la colonisation et celui de ses adversaires : par les grandes voix de deux orateurs essentiels.
La résonance de l'une sur l'autre démonstration était destinée, nous le savons maintenant, à évoluer en profondeur dans la suite des temps. Un demi-siècle plus tard, vers l'époque de l'exposition coloniale de 1931, apogée d'un grand dessein, Jules Ferry aurait rallié à ses thèses la majorité des Français, les générations qui avaient assimilé, sur les bancs de l'école, en face des cartes suspendues à côté du tableau noir et portant la couleur rose de nos emprises planétaires, la fierté que leur pays pouvait en tirer. Mais cent ans après, une fois qu'aurait soufflé le grand vent de la décolonisation, Clemenceau apparaîtrait, au contraire, comme celui dont la lucidité avait porté la conscience prémonitoire de l'illégitimité d'une domination de notre peuple sur d'autres qui n'en pouvaient.
Les comptes-rendus des débats du Parlement recèlent des trésors, lorsque les tribuns les plus éloquents et les plus inspirés y confrontent leurs visions de la société et leur conception de la place de la France dans le monde. Le duel oratoire de Jules Ferry et de Georges Clemenceau sur la question coloniale, en juillet 1885, à la Chambre des députés, donne à connaître avec éclat l'opposition de deux tempéraments, de deux doctrines, de deux morales.
En se protégeant contre l'anachronisme, on découvrira dans leurs discours, reproduits ici pour la première fois en intégralité, quels échos leurs propos peuvent trouver, aujourd'hui encore, au cœur de nos interrogations contemporaines.
Un livre pour mieux comprendre l'empire colonial français
EXTRAIT
M. le président : – L'ordre du jour appelle la suite de la de la discussion du projet de loi portant ouverture au ministre de la Marine et des Colonies, au titre de l'exercice de 1885, d'un crédit extraordinaire de 12190000 francs pour les dépenses occasionnées par les événements de Madagascar. La parole est à M. Jules Ferry.
M. Jules Ferry: – Messieurs, bien que j'aie eu souvent l'occasion, pendant les deux années durant lesquelles vous m'avez maintenu votre confiance, de m'expliquer sur les origines, sur la portée, sur le caractère de la politique coloniale, et particulièrement, à propos de cette affaire de Madagascar, sur les limites que la sagesse et la prudence politiques doivent imposer à notre expansion coloniale, j'ai pensé, et la majorité de la Chambre, par un vote émis hier, et pour lequel je lui exprime ma profonde gratitude, a pensé aussi...
M. Achard: – Il n'y a pas eu d'opposition !
M. le président : – Messieurs, veuillez faire silence.
M. Jules Ferry: – S'il n'y a pas eu d'opposition, ma gratitude n'en est que plus grande...
Available formats-
  • OverDrive Read
  • EPUB eBook
Subjects-
Languages:-
Copies-
  • Available:
    1
  • Library copies:
    1
Levels-
  • ATOS:
  • Lexile:
  • Interest Level:
  • Text Difficulty:

Recommended for you


Title Information+
  • Publisher
    Magellan & Cie Éditions
  • OverDrive Read
    Release date:
  • EPUB eBook
    Release date:
Digital Rights Information+
  • Copyright Protection (DRM) required by the Publisher may be applied to this title to limit or prohibit printing or copying. File sharing or redistribution is prohibited. Your rights to access this material expire at the end of the lending period. Please see Important Notice about Copyrighted Materials for terms applicable to this content.

Status bar:

You've reached your checkout limit.

Visit your Checkouts page to manage your titles.

You already have this title checked out.

Want to go to your Checkouts?

Recommendation Limit Reached.

You've reached the maximum number of titles you can recommend at this time. You can recommend up to 1 titles every 7 day(s).

Sign in to recommend this title.

Recommend your library consider adding this title to the Digital Collection.

Enhanced Details

Limited availability

Availability can change throughout the month based on the library's budget.

is available for days.

Once playback starts, you have hours to view the title.

Permissions

The OverDrive Read format of this eBook has professional narration that plays while you read in your browser. Learn more here.

Holds

Total holds:


Restricted

Some format options have been disabled. You may see additional download options outside of this network.

You've reached your library's checkout limit for digital titles.

To make room for more checkouts, you may be able to return titles from your Checkouts page.

Excessive Checkout Limit Reached.

There have been too many titles checked out and returned by your account within a short period of time.

Try again in several days. If you are still not able to check out titles after 7 days, please contact Support.

You have already checked out this title. To access it, return to your Checkouts page.

This title is not available for your card type. If you think this is an error contact support.

An unexpected error has occurred.

If this problem persists, please contact support.

NOTE: Barnes and Noble® may change this list of devices at any time.

Buy it now
and help our library WIN!
La Politique coloniale
La Politique coloniale
Clemenceau contre Ferry
Georges Clemenceau
Choose a retail partner below to buy this title for yourself.
A portion of this purchase goes to support your library.

There are no copies of this issue left to borrow. Please try to borrow this title again when a new issue is released.

Barnes & Noble Sign In |   Sign In

You will be prompted to sign into your library account on the next page.

If this is your first time selecting “Send to NOOK,” you will then be taken to a Barnes & Noble page to sign into (or create) your NOOK account. You should only have to sign into your NOOK account once to link it to your library account. After this one-time step, periodicals will be automatically sent to your NOOK account when you select "Send to NOOK."

The first time you select “Send to NOOK,” you will be taken to a Barnes & Noble page to sign into (or create) your NOOK account. You should only have to sign into your NOOK account once to link it to your library account. After this one-time step, periodicals will be automatically sent to your NOOK account when you select "Send to NOOK."

You can read periodicals on any NOOK tablet or in the free NOOK reading app for iOS, Android or Windows 8.

Accept to ContinueCancel